Parcours
et univers 

Fais ta vie à la hauteur de ton imaginaire.

Des contes, Marie en raffole ! Des légendes aux contes merveilleux, en passant par le roman et l'épopée, la conteuse s’amuse avec son public en le plongeant dans un univers unique. Marie a conté son premier conte sur scène en 2001. Après avoir gagné un prix à « Cégep en spectacle » et un autre à « Université en spectacle », elle se produit dans divers environnements, pour différents publics, parfois accompagnée de sa harpe. En parallèle, elle travaille comme directrice générale de la Maison des arts de la parole, un organisme sherbrookois qui fait la promotion du conte et de la poésie performée.

_MG_2596.jpg

Parcours

En 2001, alors qu'elle s'apprête à dire l'une de ses histoires dans le cadre de « Cégep en spectacle », Marie Lupien-Durocher entend pour la première fois parler de l'art du conte. Durant quelques années, elle raconte des histoires qu'elle crée pour diverses occasions et événements au Québec. Elle s'outille aux techniques de scène lors d'une incursion de deux ans à l'École de théâtre du Cégep de St-Hyacinthe, profil Interprétation. C'est dans le cadre d'un atelier d'initiation au conte avec Claudette L'Heureux qu'elle découvre les contes issus de la tradition orale et expérimente le fait de conter sans passer par l'écrit. Rapidement, la conteuse adopte cette pratique axée sur l'oralité et explore avec avidité le vaste univers de la littérature orale, ces récits transmis de bouche à oreille depuis des centaines, voire des milliers d'années.

En 2009, elle intègre la petite équipe de la Maison des arts de la parole (anciennement Productions Littorale) et prend le relais de Petronella van Dijk à la direction générale en 2011. À la fois organisatrice et conteuse, elle participe à plusieurs formations de perfectionnement en conte par année, écoute des conteurs d'ici et d'ailleurs lors de festivals et de spectacles divers, et approfondit sa connaissance de la discipline lors de rencontres de réflexion internationale sur le conte. Dans ce milieu foisonnant, elle enrichit son répertoire, expérimente et s'implique dans une foule de contrats variés, qui l'amèneront notamment en France et en Martinique.  

Aujourd'hui, Marie Lupien-Durocher poursuit son parcours artistique tout en assurant la direction générale de la Maison des arts de la parole. Plus que jamais, elle explore les techniques du conte liées à l'oralité et continue de s'émerveiller devant la richesse du répertoire de tradition orale.

Crédit photo - Sophie Jeukens